Symposium Iter Vitis CAHORS

visuel Symposium

Symposium Cahors 15 & 16 septembre
L’héritage culturel viticole
et son intégration dans la dynamique touristique

Comment rendre ce patrimoine vivant et attractif ?
L’oenotourisme répond-il à la quête du visiteur-consommateur ?
Quels horizons nouveaux pouvons-nous imaginer ?

Iter Vitis # itinéraire # routes thématiques #patrimoine #culturel # viticole  

Itinéraire… on pense itinérance.. mais c’est avant tout un Réseau.

Un réseau de destinations, de professionnels en zone rurale, côtière, de montagne, un regroupement d’acteurs économiques, culturels, touristiques, d’institutions représentatives ainsi que d’établissements de recherche et de formation..  afin de faire apparaître toute l’identité et la diversité du patrimoine culturel viticole, stimuler les ressources internes des territoires et parvenir à sensibiliser via une responsabilité partagée, les politiques régionales concernées.

C’est l’outil transversal pour créer des passerelles entre viticulture, tourisme et culture, un vecteur proposé aux territoires pour favoriser le décloisonnement via une coopération intersectorielle.
Une approche nécessaire, approche de proximité, mais avec des perspectives européennes, répondant aux besoins en terme économique, un outil qui permettra de construire une nouvelle gouvernance : VITIS UP

Le symposium : 

De la contemplation du vignoble-paysage à la démonstration de ce que le passé peut apporter au présent : Le patrimoine est porteur de l’image identitaire de chacun des terroirs.

Cet héritage prend force et incite au respect de l’homme et du produit
Une invitation à considérer le produit et sa valeur pour mieux le consommer.
L’oenotourisme..se renforce, prend sens.

Nous savons que la culture a un impact sur l’attractivité des territoires pas seulement pour le tourisme, mais aussi pour l’installation des populations.
Alors comment jouer cette carte ?
Prendre conscience de la dimension symbolique du produit, rendre actifs les aspects multi sensoriels, émotionnels pour atteindre de nouveaux publics

Les éléments jugés importants lors d’une visite (Ministère de la Culture et de la Communication)

– l’imaginaire l’affect : plaisir des sens, sentiment de découverte, évasion, recherche de nouveauté et de variété, la possibilité d’expérience, le sentiment de participer….

….et de conclure sur l’engouement pour les cultures buissonnières (hors cultures traditionnelles institutionnalisées) comme les visites des centres villes historiques, des parcs et jardins,
nous pouvons rajouter les vignes et vignobles et transposer ce schéma à nos terroirs et au tourisme autour de la vigne et du vin.

Rapporteur Pierre Frustier :

L’écrivain Guy Debord l’avait écrit il y a une cinquantaine d’années, nous sommes entrés dans « la société du spectacle ». L’image est reine  et beaucoup des interventions de ces deux journées, ont décrypté les territoires au travers de leurs images ou des outils avec lesquels les hommes façonnent les paysages. Dès le premier matin, le décor a été planté : « le monde est un spectacle, a affirmé un intervenant, mais pour faire un bon spectacle, il faut des acteurs et des textes ».

Les textes, le symposium s’y est attaché au travers de réflexions sur la construction des messages sur les réseaux sociaux et avec un atelier de storytelling. Les acteurs, on en a également beaucoup parlé, dressant un inventaire sur lequel on peut s’appuyer pour faire la synthèse de ces deux journées. La mésaventure des vins du Sud-Ouest, partis seuls dans l’action, a montré que c’est dans la coopération de tous les acteurs que se joue la réussite du développement des territoires. Quels sont donc ces acteurs sans lesquels la mise en scène des territoires risque de se trouver altérée ?

Il y a d’abord les acteurs d’hier, ceux dont on va collecter la mémoire afin de préserver l’âme du territoire, des savoir-faire et des pratiques, et ceux, plus lointains, dont les traces sont enfouies. On en fera des livres, des expositions, des films ou des musées. Une manière de créer des racines, un socle, une identité au territoire.

Il y a ensuite les acteurs d’aujourd’hui : les viticulteurs qui poursuivent la culture de ces ceps souvent anciens. Et on se gardera bien d’oublier les chercheurs qui remontent le temps pour nourrir les connaissance actuelle du métier. On a bien vu que le discours universitaire pouvait avoir des résonances dans la pratique quotidienne des gens de terrain.

Mais il n’y a pas que les viticulteurs (et les viticultrices dont on a vu l’implication dans le processus de diversification œnotouristique). Il y a aussi l’ensemble de la population des territoires qui doit participer à ce développement. Ce sont les organisations professionnelles et les administrations, en particulier les structures touristiques, qui sont à l’interface de la viticulture et du tourisme. Et c’est dans cette coopération que se joue le développement économique raisonné du territoire.

Enfin, on a vu que le reste de la population pouvait prendre sa part de ce processus : ici, un club de randonnée qui anime les visites de chais, là des opérations spécifiques en direction des enfants. L’éducation au patrimoine est, selon moi, un enjeu majeur pour parfaire le casting des territoires : il faut que l’école montre aux enfants ce qu’est leur patrimoine et comment il s’articule avec une dynamique économique.

Les acteurs étant mobilisés, ils doivent rester dynamiques. Il faut savoir renouveler le regard que l’on a sur ses propres pratiques et renouveler l’image que l’on offre aux touristes… sinon, le projet de territoire risque de végéter comme certains exemples l’ont prouvé.

C’est là que se situe le rôle d’Iter Vitis. La reconnaissance de l’itinéraire culturel par le Conseil de l’Europe est la récompense de ce travail d’animation des territoires viticoles. Iter Vitis est là pour favoriser les échanges entres les acteurs : viticulteurs, chercheurs, administrations et ensemble de la population. Des manifestations comme ce Symposium permettent d’apprendre ensemble, d’échanger des bonnes pratiques en vue de l’amélioration constante des résultats de chacun.

Le projet d’Iter Vitis de s’appuyer sur un comité de réflexion (Créa Vitis) marque la volonté de partager la réflexion par les partenaires en vue de parvenir à ce quePierre Lagache, directeur du CDT du Tarn à décrit comme l’objectif principal : « le moment ou le territoire reprend les rênes » sur les structures administratives.

Ce Symposium a provoqué de belles rencontres, ouvert des débats ou des perspectives. Il y a eu, pendant ces deux jours de quoi nourrir tous les appétits. A chacun, ici, de s’approprier toutes ces opportunités pour engranger des expériences et améliorer ses propres pratiques.

Pierre FRUSTIER

Jeudi 15 septembre

9h Ouverture des rencontres professionnelles et allocutions

9h30 Interventions : Le paysage culturel viticole et marketing
modérateur : Eric Rouvellac

14h Interventions

  • Le paysage témoigne
    Évolutions paysagères, Banyuls-sur-mer
    Éric ROUVELLAC, Université de Limoges
  • Oenotourisme et préservation des paysages
    Comment préserver le patrimoine paysager sans le figer ?
    Joël ROCHARD, IFV
  • Tourisme oenoculturel
    Mieux communiquer vers le visiteur – consommateur
    Pierre FRUSTIER, Expert ICCE

15h Ateliers :  De la Vigne au Verre

1- Marketing, le vin un produit culturel
Un équilibre à trouver pour mieux consommer: réflexion sur les tendances, la méthode, les outils traditionnels ou originaux à utiliser ( la marque, le cépage, les éléments identitaires…
Animation: Alexandrine BOURGOIN – OENOSTORY
Roxane FAVIER, IAE Toulouse

2- Influence de l’image et de la narration
La perception du produit, la qualité perçue au travers du paysage culturel et de sa mémoire.
Les personnes inscrites participeront à une expérimentation.
Les influences extérieures mémorisées sur l’appréciation de la valeur du produit et de fait sa consommation.

L’importance d’associer l’image d’un lieu visité à un produit.
Places limitées
Animation: Sihem DEKHILI – EM Strasbourg

16h15 Restitution des ateliers et échanges avec la salle

17h Présentation de la Destination Cahors Malbec
Jérémy Arnaud, UIVC

Vendredi 16 septembre

9h Interventions : Tables rondes Tourisme OenoCulturel
modérateur :  Pierre Lagache, Directeur Lot Tourisme

  • Tourisme Oeno-culturel
    Le vigneron au cœur de ce patrimoine culturel – acteur majeur et complémentarité
    Lot Tourisme- OT Cahors/ Saint-Cirq-Lapopie – OT Vallée du Lot et du Vignoble
  • Comment valoriser ce patrimoine ?
    une médiation attractive, retours d’expérience, l’interaction avec les musées
    Actions culturelles en lien avec le vignoble, place du musée, refonte muséale
    Vinopanorama, Musée d’Épernay
  • Passeur de Patrimoine
    Mise en scène pour une transmission originale et ludique
    Guillaume LAGNELmetteur en scene, scénographe

11h15 Ateliers:  le vin autrement, les clés de lecture du terroir 

Devenir l’ambassadeur de son terroir : collecte de singularités lors de la visite de ville accompagnée des guides-conférenciers
André DEYRIEUX, Winetourisminfrance – AEFO

13h Déjeuners entretien avec les vignerons

14h30 Les clés de lecture  du terroir :  exploiter la collecte des singularités pour raconter et séduire son auditoire

1- Le storytelling : Les étapes de construction –  Cas type –
André DEYRIEUX, Winetourisminfrance – AEFO

2- La représentation artistique : Quel format choisir ?  –  Cas type –
Claudia Mad’moiZèle, « Contes Dit-vins »   événements oeno-culturels originaux et paroles gourmandes
Guillaume LAGNELmetteur en scene, scénographe

16h Restitution 

16h30 Clôture des rencontres professionnelles

Toutes les présentations sont disponibles par simple clique sur les portraits des intervenants
Jacques MABY

Jacques Maby, Université d’Avignon
Pourquoi le vignoble est-il un beau paysage ?

Présentation : Le vignoble est devenu paysage selon un processus d’esthétisation propre qui détermine des modalités de contemplation paysagère spécifiques.

Mots-clefs : vignoble, paysage, esthétique

Olivier JACQUET

Olivier Jacquet, Historien, Ingénieur de recherche, Chaire UNESCO « Culture et Traditions du Vin » de l’Université de Bourgogne
« L’invention et le triomphe des vins de terroirs au XXe siècle : de la naissance des appellations à l’adhésion des consommateurs pour le gout du lieu »

Mots-clefs : Terroir, AOC, Typicité

Roxane FAVIER

Roxane Favier, Doctorante contractuelle chargée d’enseignements, IAE Toulouse
Rôle de l’imaginaire paysagé vitivinicole dans les pratiques œnophiles des consommateurs français. 

Présentation : Produit culturel aux multiples interprétations, le vin est caractérisé par un imaginaire paysagé structuré et véhiculé par l’environnement socio-culturel. Ancré dans les pratiques œnophiles, l’imaginaire paysagé se mue en réminiscences intervenant au moment de l’expérience de consommation.

Mots-clefs : vin, imaginaire, pratiques

Carole VAINQUEUR

Carole Vainqueur, Vin et société
Pratique de consommation aujourd’hui :

répartition des rôles du producteur au consommateur

Mots-clefs : consommation responsable, respect du produit, patrimoine culturel

Paul FABRE

Paul Fabre, Directeur IVSO, Interprofession des vins du Sud Ouest
L’oenotourisme, un axe de diversification économique : structuration, mise en réseau et animation

Marie-Ange LASMENES

Marie-Ange Lasmènes, Ethnologue, Fondatrice du Cabinet Paroles Paroles
Ethnologie et mémoires locales : une approche de la valorisation du patrimoine et des territoires viticoles

Mots-clefs : valorisation des patrimoines viticoles, mémoire, ethnologie, territoires, patrimoines culturels immatériels

Éric Rouvellac

Eric Rouvellac, Professeur de géographie, Université de Limoges
Le paysage témoigne

Présentation : À travers des recherches récentes sur le vignoble très patrimonial de Banyuls dans les Pyrénées-Orientales, il est analysé à l’échelle parcellaire l’évolution des paysages viticoles, ou non, à travers les deux ou trois derniers siècles.

Mots-clefs : Paysages, évolution, Banyuls-sur-Mer

Joel ROCHARD

Joel Rochard, Expert national développement durable, IFV
Bases de l’éco-oenotourisme : du paysage à la conception des caves

Mots-clefs : Développement durable, paysages, oenotourisme, ecoconception des caves.

Pierre FRUSTIER

Pierre Frustier, Docteur en Sciences de la Communication, Expert ICCE
Connaître le patrimoine viticole… pour mieux communiquer

Mots-clefs : Oenotourisme, Communication, Réseaux sociaux

Jérémy Arnaud

Jérémy Arnaud, Directeur marketing UIVC
Présentation de la Destination Cahors Malbec

Toutes les présentations sont disponibles par simple clique sur les portraits des intervenants
Pierre Lagache

Pierre Lagache, Directeur de Lot Tourisme

Table ronde et présentation de l’action « Malbelle la coccinelle »

Directrice chez Musée régional d'archéologie et du vin de Champagne d'Epernay

Gaëlle Gautier, Directrice du Musée, Conservatrice du patrimoine, Musée d’Épernay
La réouverture du Musée Régional d’Archéologie et du vin de Champagne

Présentation: Comment la réouverture du musée d’Epernay permettra de diversifier l’offre culturelle pour le développement de l’oenotourisme en Champagne, dans le sillage de l’élan porté par la candidature Unesco.

Mots-clefs : château-musée, vin de Champagne, scénographie

1048256_obj6577806-1_667x333

Jocelyne Bonnet, ethnologue, Université de Montpellier
Présentation du projet Vinopanorama, Calvisson 

André DEYRIEUX

André Deyrieux, journaliste, consultant, oenologue, Winetourisminfrance
Patrimoines oenoculturels et storytelling

Mots-clefs : Oenoculturel, storytelling, anecdote

Les commentaires sont fermés